Catégories
Société

Téléthon

Le Téléthon. c’est une immense arnaque qui consiste à faire cracher cracher au bassinet la populace en mettant en scène des infirmes larmoyants. 73 millions d’euros collectés cette année, dont 66 % déduits des impôts : cela fait combien d’argent en moins
pour tout le monde ? Depuis 1987, le Téléthon a récolté environ 3 milliards d’euros. Trois milliards d’euros ! Vous imaginez ? Sous prétexte de soigner des maladies rarissimes ! C’est indécent ! Et à ma connaissance, personne n’a remarché grâce à cet argent. Par contre, la recherche génétique et les labos pharmaceutiques, eux, peuvent se frotter les mains. […]

Pourquoi aurait-on besoin, pour aider les handicapés, de mettre en scène de manière abjecte leur souffrance dans un grand spectacle ? N’est-ce pas, fondamentalement, prendre les gens pour des idiots ? Debord dit que tout ce qui relève du spectaculaire est « faux ». Le « faux » masque par définition « le vrai », en l’occurrence des milliards d’euros collectés pour la recherche sur le génome humain. Cette recherche intéresse bien sûr 2-3 estropiés de mon espèce, mais elle intéresse surtout le projet transhumaniste qui, lui, concerne tout le monde. Je ne veux pas, en tant qu’handicapé, être la caution de cette idéologie en marche. […]

Mais pourquoi les gens dans la norme veulent-ils à tout prix nous réparer ? J’ai l’impression que les handicapés acceptent davantage leur condition humaine que les valides ! Tout le monde a son fardeau. La plupart des gens sont des handicapés émotionnels, ont des troubles mentaux, des tares, mais ils ne l’acceptent pas ! Ils n’arrivent pas à s’accepter comme ils sont, c’est là le problème ! C’est là le terreau de l’idéologie transhumaniste, être toujours meilleur, toujours en meilleure santé, refuser la mort, grâce à la science. Or, l’autre face de la pièce, c’est une société eugéniste où les « handicapés », c’est-à-dire les moins compétitifs, sont relégués. Et demain, au train où l’on va, les handicapés seront ceux qui refuseront de se mettre des puces dans le cerveau. […]

Lisez la Critique du programme du Gotha, de Marx ! Oui, toute technologie est par essence déshumanisante ! Nous baignons tellement dans le « système technicien », comme le dit Ellul, que nous avons du mal à nous en apercevoir. Cela peut avoir des avantages, je ne dis pas, mais cela nous déshumanise, et nous rend dépendant du système global, alors qu’avant, nous étions tous dépendants d’humains. Et l’infirme avait son rôle dans le groupe. Il ne pouvait pas réaliser de travaux physiques, alors ou lui confiait souvent la charge de parler. Beaucoup des conteurs, de « sages », de guérisseurs étaient infirmes. Le handicap disparaissait, il devenait
une différence comme une autre. […]

Nous avons effectivement des problèmes spécifiques, il faut organiser la société pour que les handicapés soient correctement traités. Mais pas plus, pas moins que les autres ! Avant d’être handicapé, je suis Gilet jaune ! Ce que je veux dire, c’est que ces mesures spécifiques prises pour les handicapés ou les autres « minorités » ne doivent pas masquer le reste : on nous parcellise avec nos petits problèmes pour ne pas voir que tout le monde est dans une m. .. incroyable ! Encore une fois, je ne veux pas être la caution de ce processus. Ayant une famille et un toit, je me sens bien plus privilégié que beaucoup de valides.

Témoignage dans l’âge de faire de janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.