Catégories
Société

Tapie source d’inspiration

Un ange nous a quittés. Bernard Tapie s’est éteint dans la céleste musique des louanges unanimes : comparés à lui, nous ne sommes pas grand-chose, il est vrai. Le plus bel éloge est venu de notre président. De sa voix trémulante et doucereuse (je ne sais pourquoi, dès qu’il parle, Emmanuel me fait penser aux bons frères qui ont eu la lourde tâche de ma prime éducation à Bordeaux : une couche de miel sur une tartine moisie), il a loué « l’ambition, l’énergie et l’enthousiasme de l’homme d’affaires » destiné à devenir une « source d’inspiration pour des générations de Francais ».

Certains diront que c’est toujours un beau spectacle : la tartuferie rendant hommage à la crapulerie. Ne les écoutez pas, ce sont des langues de vipère. D’ailleurs, le chœur des pleureuses débordait les frontières partisanes, ça pleurait à droite (normal, Tapie a commencé sa carrière politique en proposant ses services au RPR, qui a prudemment décliné l’offre), ça pleurait à gauche (normal, Mitterrand, plus malin, a tout de suite vu le parti qu’il pouvait tirer de ce charmant voyou), ça pleurait au centre (normal, Bernard avait posé son rond de serviette à la cantine d’un parti mystérieusement qualifié de radical, d’où il pouvait commodément servir la soupe aux copains d’un côté comme de l’autre tout en réalisant ses ambitions personnelles, exemple suivi par Macron avec LREM).

Moi, je le verrais bien au Panthéon. Un repris de justice qui a passé sa vie à acheter et jeter des entreprises comme des mouchoirs en papier, à mettre des centaines d’ouvriers sur le carreau, à escroquer l’État et le fisc, à se pavaner sur un yacht à 10 millions ou dans un hôtel particulier financé par ses fraudes : bref, une source d’inspiration. Prenez-en de la graine, bande de garnements.

Article de Jean-Marie Laclavetine dans Siné mensuel de novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.