Publicité écolo selon Séguéla

« Nous ne pouvons nous développer qu’en société de surconsommation. Ce superflu est le nécessaire du système. Sans surchauffe la machine se grippe », n’a cessé de répéter Jacques Seguéla tout au long de sa carrière (L’argent n’a pas d’idées, seules les idées font de l’argent). La publicité, « notre drogue quotidienne » selon ses propres termes, est un… Poursuivre la lecture de Publicité écolo selon Séguéla

Réclame, publicité, communication

Certains prétendent que la publicité est aussi ancienne que le commerce. Ainsi, la criée des poissons serait de la publicité. C’est méconnaître ce qui spécifie la publicité. Du latin publicitas « état de ce qui est public », la publicité a pour fonction de rendre public un message commercial. Cela suppose des moyens de diffusion dans une… Poursuivre la lecture de Réclame, publicité, communication

Comment vivre

Jackie Berroyer dans Siné mensuel On pourrait dire que comme d’habitude, l’essentiel n’était pas à l’ordre du jour. Car il y a des priorités. Entendez : il y a le comment survivre avant le comment vivre. Fournier, pionnier de la lutte écolo, l’avait dessiné ironiquement dès 1972. On voyait des manifestants qui réclamaient de l’argent.… Poursuivre la lecture de Comment vivre

Poisons

Poison en eaux troubles Entre Donald Trump qui cherche à rejouer Gunfight at the OK Corral dans les établissements scolaires en équipant de flingues les « meilleurs » profs, histoire d’encourager les élèves à venir au bahut enfouraillés jusqu’aux oreilles, et Macron qui, du haut de son insolente jeunesse, passe à la moulinette l’hôpital public, les transports… Poursuivre la lecture de Poisons

L’agriculture mondialisée

Un spectre hante l’agriculture mondialisée : la mémoire du goût. Lois, normes, directives, principe de précaution, étiquetage, contraintes sanitaires… l’appareil de surveillance et de punition mis en place à la demande des géants de l’agrobusiness semble avoir pour vocation de l’éradiquer. On songe à une repartie du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley, car c’est bien… Poursuivre la lecture de L’agriculture mondialisée

Bien-être animal et productivisme : l’exemple du cochon

Maltraitance d’un animal que la plupart d’entre nous ne connaissons pas – Toutes les queues sont coupées, aussi, j’ai l’impression ? – Oui, on les coupe quand ils sont petits, ça leur fait une petite douleur, mais bon, c’est comme nous quand, bébé, on nous fait des vaccins. Et puis, gentiment, on cautérise. – Pourquoi vous… Poursuivre la lecture de Bien-être animal et productivisme : l’exemple du cochon

La publicité, bras armé de la société de consommation

Pendant que des résistants armés d’un pot de peinture sont poursuivis en justice, la pub, cette lessiveuse de cerveaux, devient de plus en plus intrusive, agressive, oppressante. Faut-il rappeler à quoi sert ce bras armé de la société de consommation ? À entretenir le culte de l’envie, créer sans cesse de nouveaux besoins, fabriquer du rêve,… Poursuivre la lecture de La publicité, bras armé de la société de consommation

Distribution en circuits courts = intérêt général

À la fin des années 90, après avoir constaté les dégâts causés par les nouvelles formes de commercialisation en agriculture, des paysans pionniers et inventifs réhabilitent les circuits courts. Premier argument, la vente directe freine l’exode rural en maintenant des agriculteurs et en permettant à d’autres de s’installer. On constate qu’une petite ferme qui pratique… Poursuivre la lecture de Distribution en circuits courts = intérêt général

Matérialisme et bonheur

La décroissance : Dans votre livre The High Price of Materialism, vous montrez que les personnes matérialistes sont souvent plus anxieuses, narcissiques et ont une plus faible estime de soi que celles qui sont plus détachées des valeurs matérielles. La course à la consommation est-elle pathologique ? Tim Kasser : C’est ce que les études indiquent clairement. Depuis… Poursuivre la lecture de Matérialisme et bonheur

La consommation est-elle totalitaire ?

On assiste à une véritable stratégie dans le monde du marketing (…) Il s’agit de marginaliser totalement les modes de vie extérieurs à la consommation, de les faire apparaître comme des objets de curiosité, des archaïsme certes émouvants le temps d’un documentaire à la télévision, mais nous condamnant à la régression à une vie humaine… Poursuivre la lecture de La consommation est-elle totalitaire ?