Mandela : hommages de circonstances

La présence de représentants israéliens officiels aurait été une gifle au peuple sud-africain et à la mémoire de Madiba. Car l’état hébreu et son président actuel ont été de loin les alliés les plus fidèles du régime d’apartheid et ce, jusqu’à la dernière minute. Même quand la mojorité des pays occidentaux comprenait que les jours de l’apartheid étaient comptés et retournaient leur veste, Tel-Aviv continuait à soutenir Prétoria, ses services de sécurité à travailler main dans la main avec les tortionnaires d’Afrique du Sud, ses entreprises à contourner le boycott économique international, en particulier dans le domaine de l’armement, et son armée à maintenir des liens privilégiés avec les forces armées sud-africaines.
Récemment, la journaliste d’investigation israélienne Ilana Dayan consacrait son émission « Ouvda » à un producteur de cinéma, et accessoirement agent du Mossad, qui racontait comment il avait reçu des sommes colossales de la CIA pour organiser une campagne internationale de réhabilitation du régime d’apartheid et de mise en valeur de son rôle civilisateur en Afrique. L’alliance entre Israël et le régime d’apartheid ne répondait pas seulement à des intérêts mercantiles et à des besoins stratégiques : elle s’appuyait sur une idéologie commune et la perception d’être, l’un comme l’autre, un état civilisé et démocratique (sic) au coeur d’un environnement barbare qui menacerait le monde libre (re-sic).
Les porte-parole israéliens ont tenté de justifier le fait qu’ils se joignaient aux louanges de la communauté internationale pour celui qu’ils avaient considéré jusqu’au dernier moment comme un dangereux terroriste par le fait qu’il avait « prôné la non-violence » et fait marche arrière dans son opposition au régime sioniste et son soutien inconditionnel à la lutte de libération nationale du peuple palestinien. Double mensonge, car Mandela a non seulement défendu et mené la lutte armée contre l’État d’apartheid, mais expliqué que c’était le droit, voire le devoir, du peuple palestinien d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour mettre fin au régime colonial israélien (…)

Extrait d’un article de Siné Mensuel de janvier 2014.