Suffrage universel

Il faut s’interroger quelquefois sur le suffrage universel

« Le choc du Brexit », « Le choc Marine Le Pen », « Le choc du référendum »…
À chaque scrutin, désormais, les commentateurs sont « sous le choc ». Et ça en dit long, surtout, sur les énonciateurs, sur leur décrochage du pays – qu’il s’agisse des État-Unis, de la Grande-Bretagne, ou de la France.

Ainsi de l’impayable Jean-Michel Aphatie, sur BFM-TV : « Trump c’est le pire du pire du pire de ce que peut inventer la politique.
– Oui, mais il a été élu, remarque le présentateur.
– Ça veut dire aussi qu’il faut s’interroger quelquefois sur le suffrage universel.
– Pour le débat sur le suffrage universel on verra un autre jour… »
La démocratie se porterait tellement mieux sans les peuples !
On suggère cette modeste réforme des médias : virer tous les éditorialistes surpayés, qui ne sortent de leur bureau que pour prendre un taxi. De quoi dégager un budget pour des reporters, qui prennent le pouls des gens. De quoi, aussi, s’éviter des « chocs » surprises…

Article publié dans le journal Fakir de décembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.