Nucléaire : l’exemple de l’Allemagne

Une étude de l’Institut Fraunhofer IWES montre que l’Energiewende (la transition énergétique) est un vrai atout économique pour l’Allemagne. D’ici 15 à 20 ans, le montant annuel de l’investissement nécessaire sera inférieur aux économies réalisées sur les importations d’énergies fossiles.
(…)
En France, le coût des énergies renouvelables ne cesse de baisser ; le kWh éolien terrestre est déjà près de deux fois moins cher que le kWh que produirait le futur EPR, et ce sera le cas avant 2020 pour le kWh photovoltaïque.
(…)
En Allemagne, près de 380 000 personnes travaillent dans le secteur des énergies renouvelables, sans compter les activités liées aux économies d’énergie. Une analyse économique poussée estime qu’une transition énergétique avec sortie du nucléaire aboutirait d’ici 2030 à la création nette de plus de 630 000 emplois en France. (…)
En comparaison, la filière nucléaire représente environ 120 000 emplois directs et indirects selon un rapport rédigé par deux sénateurs notoirement pro-nucléaires.

Extraits de deux articles du magazine Sortir du nucléaire d’août 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.