Enfant à vendre

« Il ne faut pas reculer d’un millimètre dans ce combat contre la marchandisation du corps. On ne peut pas acheter le ventre d’une femme et un enfant. Reconnaître les enfants nés d’une mère porteuse à l’état civil, c’est dire que cet achat est acceptable. Le désir d’enfant, je le comprends, poursuit l’ex-secrétaire nationale du PCF. Il existe une réponse légale, c’est l’adoption.
La GPA « éthique », je n’y crois pas. Cela veut seulement dire que le contrat de la mère porteuse est bien rédigé et qu’on sait exactement combien elle va gagner. »
C’est ce que plaide la députée GDR (gauche démocrate et républicaine) Marie-George Buffet, ex secrétaire nationale du parti communiste français (Le Figaro, 4 septembre 2014).
Encore une ultra-archi réactionnaire de la « manif pour tous » qui n’a pas compris que le bébé est une marchandise comme les autres.

Article du journal La Décroissance d’octobre 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.